L’alimentation durable à la hausse

Article de La Libre "L'alimentation durable à la hausse"

Extraits de l'article paru dans La Libre de ce 7 novembre 2019

Bruxelles dispose d’un grand potentiel de développement d’agriculture urbaine. “La région contient plusieurs centaines d’hectares agricoles qu’il suffit d’utiliser , explique Bernard Clerfayt (Défi). Aujourd’hui, on peut aussi cultiver sur les toitures ou en aquaponie. Ce sont des options qu’on veut mettre en place à l’avenir.”

Création d’emplois

En investissant dans le maraîchage, la région pourrait créer au moins 1 400 emplois qui en généreraient d’autres, dans le domaine de la transformation et de la distribution alimentaires. Jusqu’à devenir totalement autonome ? Non, clarifie le ministre bruxellois de l’Emploi. “La ville sera toujours dépendante de la campagne, notamment pour la viande. Et nos bananes viendront toujours du Brésil ou du Congo. Mais pour le reste, Bruxelles pourrait produire ses propres fruits et légumes. Il y a en tout cas un vrai potentiel que nous devons exploiter. C’est meilleur pour la santé, pour l’environnement et ça crée des emplois locaux. C’est du win-win !”