Allocations familiales

Historiquement conçues comme une protection sociale liée au statut de travailleur, pilier de la solidarité nationale, les allocations familiales achèveront durant cette législature une importante transformation.

A l’instar des autres régions du pays, comme le prévoit la 6ème réforme de l’État, à partir de févier 2020 les allocations familiales des enfants bruxellois sont garanties par le pouvoir régional sous l’autorité de la Commission communautaire commune (Cocom).

C’est dans ce contexte que le Ministre Bernard Clerfayt, membre du Collège de la Cocom, exerce cette compétence avec son collègue Sven Gatz.

Quels changements pour les allocations familiales à partir de février 2020 ?

En Région bruxelloise le gouvernement a voulu privilégier une transition qui soit sûre pour toutes les familles allocataires, mais également un nouveau système  qui garantisse un gain pour 70% d'entre elles et aucune perte pour les autres.

Quelle que soit sa situation, chaque enfant reçoit un nouveau montant de base élevé (150 euros à terme). Outre ce montant universel, les familles dont les revenus sont inférieurs à 45.000 € (montant à indexer) recevront un complément d’allocations. 25% du budget global sera ainsi affecté à soutenir les classes moyennes et les familles les moins aisées.

Les allocations continueront à être payées aux familles par différentes caisses. Parmi celles-ci, on compte 4 caisses privées et la caisse publique « Famiris », qui remplace « Famifed » pour Bruxelles. Les familles qui se sont adressés jusqu’à présent à l’une des caisses privées peuvent continuer à en dépendre.

Enfin, à terme, le système reflète un changement profond qui consiste de plus en plus à considérer l’allocation familiale comme un droit de l’enfant.

Les allocations familiales en Région de Bruxelles-Capitale en chiffres

En Région bruxelloise les 870 millions de prestations familiales représentent près de 20% du budget global de la Région bruxelloise.

À elle seule, la caisse publique Famiris traite un tiers des dossiers d’allocations familiales en Région bruxelloise, soit 107.000 enfants,  sur un total de 316.000 enfants bénéficiaires.