Permis de séjour

Octroi d'un permis unique séjour/travail en cas de pénurie

Extrait de l'article paru dans Métro

« En Région bruxelloise, afin de soutenir les secteurs en pénurie de main-d’oeuvre, nous appliquons déjà une politique souple d’octroi de permis de travail et nous plaidons pour une plus grande souplesse pour l’octroi par le fédéral des permis de séjour pour les travailleurs qui remplissent des fonctions dans des secteurs essentiels (et pour lesquels il n’est pas possible de trouver une main-d’oeuvre locale dans un délai raisonnable) », a soutenu Bernard Clerfayt.

Refuges pour animaux en Région bruxelloise

Un soutien financier pour les refuges bruxellois

Extraits de l'article paru dans La Capitale

« Les chiffres sur le nombre de prises en charge d’animaux, qu’ils soient trouvés sur la voie publique ou abandonnés, démontrent la nécessité de poursuivre la sensibilisation des citoyens mais également l’importance du soutien à octroyer aux refuges. Il faut les aider dans la prise en charge des animaux », déclare Bernard Clerfayt (DéFI), ministre bruxellois du Bien-être animal.

« Les refuges ne bénéficient pas de moyens budgétaires importants. Ils fonctionnent d’ailleurs tous grâce à la solidarité des citoyens et sur base de dons. Ce n’est pas normal. Ils accomplissent une mission de service public essentielle pour préserver le bien-être des animaux en détresse. Si la situation budgétaire de la Région ne nous permet pas pour l’instant d’offrir un soutien structurel aux refuges, j’espère, avec cet appel à subventions, insuffler un peu d’air frais aux refuges en leur permettant d’améliorer le bien-être des animaux », aspire Bernard Clerfayt.

Expérimentation animale : 250.000 € pour des alternatives

Extraits de l'article paru dans La Capitale

Afin de soutenir la visibilité et l’utilisation des méthodes alternatives, de stimuler le développement de ces méthodes et d’en assurer la diffusion auprès du monde scientifique, la Région bruxelloise soutient le projet de plateforme de la VUB, porté par le Professeur Vera Rogiers, grâce à un subside de 250.000€, qui sera hébergé par le centre « IC-3Rs » de l’université.

« La science a évolué et a fait naître des alternatives n’impliquant pas d’animaux de laboratoire, basées sur des cellules humaines et qui donnent des résultats plus pertinents pour l’homme. Il est donc crucial de permettre non seulement le développement de ce type de méthode mais aussi son recensement et sa notoriété au travers d’un site web si nous entendons maintenir notre objectif de diminuer drastiquement le nombre d’animaux d’expérience », conclut Bernard Clerfayt (DéFI), ministre du Bien-être animal.

Langues et numérique, premières priorités de la formation en Région de Bruxelles-Captale

Comment Bruxelles va investir dans la formation

Extrait de l'article de La Libre

[…] Comme La Libre le révélait en février dernier, 100 millions d’euros issus de cette enveloppe seront consacrés dans les cinq années à venir à la requalification des demandeurs d’emploi et à l’optimisation des politiques d’inclusion à l’emploi.

Mais, plus concrètement, à quoi cet argent européen dédié à l’emploi et à la formation professionnelle à Bruxelles va-t-il servir ?
Tout d’abord, il va permettre de doper l’apprentissage des langues nationales et l’usage des outils numériques par les Bruxellois et Bruxelloises. C’est la plus grosse part du gâteau. Sur base des recommandations formulées par l’Europe, le gouvernement Vervoort a en effet décidé d’investir plus de 30 millions d’euros dans la mise en place d’une nomenclature unique permettant d’uniformiser le bilan des compétences à la fois linguistiques et numériques de tous les chercheurs d’emploi inscrits chez Actiris. “ Les études réalisées par l’observatoire View (.brussels, NdlR) indiquent que le taux de sortie vers l’emploi passe de 34 % à 46 % pour les chercheurs d’emploi ayant une connaissance de la deuxième langue nationale” , épingle le ministre de tutelle Bernard Clerfayt (Défi).

[…]

Journée mondiale de lutte contre l'abandon des animaux de compagnie

23% d'animaux de plus à la LRBPO

Extrait de l'article paru dans La Libre du 26 juillet 2021

Chaque année, 7 % des animaux accueillis sont euthanasiés, faute de place. “Certains sont vieux ou handicapés et personne ne veut les adopter, précise le ministre en charge du Bien-être animal Bernard Clerfayt (Défi). À l’occasion de la journée mondiale contre l’abandon des animaux et à la veille des départs en vacances, je tiens à rappeler que les animaux ne sont pas des peluches mais des êtres vivants qui demandent une attention régulière, il faut en être conscient au moment de l’adoption.”

Code du Bien-être animal

Extraits de l'article paru dans la Dernière Heure

Les citoyens se préoccupent de plus en plus du bien-être des animaux et de la participation citoyenne. Bien consciente de ces évolutions, la Région invite donc les Bruxellois à co-construire le nouveau code sur le bien-être animal.

[…] « Il est essentiel d’en tenir compte et d’accompagner cette évolution pour éviter des dérives, garantir le bien-être des animaux », déclare Bernard Clerfayt (DéFI), ministre du Bien-être animal. « Le bien-être animal est un sujet sensible qui fait souvent réagir au sein de la société, de plus en plus attentive aux besoins des animaux. »

[…] « Il est temps de dépoussiérer cette loi qui est un peu vieille. Mais on ne veut pas faire ce travail en chambre, on veut y associer les citoyens afin qu’ils nous disent ce qui est essentiel pour eux », annonce le ministre. « On va co-construire la loi avec les citoyens.

 […] « On va vérifier ce qui est juridiquement et administrativement réalisable. Demander l’avis des Bruxellois prend du temps. Mais il y a plus d’idées dans 1.000 têtes que dans une », ajoute Bernard Clerfayt. « Cette phase de consultation populaire mais aussi des secteurs en lien avec le bien-être animal doit permettre de faire naître un Code bruxellois du bien-être animal équilibré. »

Permis de travail

Extraits de l'article paru dans La Capitale

Els Rochette (one.brussels), membre du Parlement bruxellois, a interrogé le ministre Bernard Clerfayt (DéFI) lors de la commission des Affaires économiques sur les permis de travail et la protection des travailleurs sans séjour légal. Souvent, ils ne peuvent obtenir un salaire que par des emplois illégaux. Els Rochette demande donc que des mesures soient prises pour permettre à ces travailleurs de travailler légalement.

[…] Selon le ministre de l’Emploi, la Région et son administration ont déjà fait tout pour que cela se passe le mieux possible. Mais l’avancement de ce dossier est bloqué par le secrétaire d’État pour l’Asile et la Migration, Sammy Mahdi (CD&V).

Youtubeur d'entreprise

Youtubeur d'entreprise, un métier d'avenir ?

Cette formation qui débutera en septembre est une première. Les youtubeurs en principe vous connaissez, mais les youtubeurs d’entreprise, c’est tout nouveau. Un nouveau profil qui doit «aider les entreprises à raconter leur aventure plutôt qu’à se vendre», selon les organisateurs de la formation.

[…] Reste à savoir si les entreprises sont demandeuses. Pour le ministre bruxellois Bernard Clerfayt (Défi) cela ne fait aucun doute: «70% des consommateurs en ligne vont vers ce format (la vidéo, NDLR) pour découvrir un produit ou un service. Un constat qui justifie largement la création et le lancement de la formation».

Le ministre de l’Emploi et du numérique va même plus loin. «Cette nouvelle formation de pointe et de courte durée répond donc à un besoin de plus en plus important et ouvre de nouvelles opportunités de carrière aux chercheurs d’emploi.» […]

Code du Bien-être animal

Extraits de l'article de La Capitale du 15 Juin 2021

[…] La législation actuelle héritée de la sixième réforme de l’état prend en compte une série d’éléments qui se rapportent à la gestion des animaux, mais elle est encore lacunaire sur certains aspects, tels que le permis de détention d’animaux.

[…] Conscient que cette problématique occupe « au plus près le quotidien des citoyens », le ministre de tutelle Bernard Clerfayt (DéFI) souhaite avancer au plus vite

[…] « Le covid engendre quelques semaines de retard mais nous avons avancé et comptons lancer cette consultation dans les prochaines semaines. Nous finalisons la campagne de communication qui va l’accompagner afin de recueillir largement l’avis de la population, et ne pas laisser ce débat à quelques initiés. La volonté est de faire de cette question du bien-être animal une vraie question populaire, démocratique et partagée », a déclaré l’élu amarante en réponse à une question orale posée la députée animaliste Victoria Austraet.

Aide pour relancer le sport dans les communes

Extrait de l'article paru dans La Capitale

[…] « La pratique d’un sport apporte de nombreux bienfaits et permet de défendre des valeurs de vivre-ensemble importantes. En soutenant les communes, nous permettons à de nombreux Bruxellois de continuer à bénéficier d’infrastructures sportives de qualité leur permettant de se détendre et de se défouler après des semaines de confinement », explique Bernard Clerfayt, ministre bruxellois des Pouvoirs Locaux.