Bernard Clerfayt : Actiris doit faire mieux

Interview du Ministre Bernard Clerfayt au Soir : Actiris doit faire mieux

Extraits des articles publiés par Le Soir en Une et en page 6

(Page 1) l’Office régional de l’emploi est prié de «faire mieux avec un peu moins»

[…] «L’objectif, c’est de continuer à rendre Actiris plus efficace et d’aider mieux les personnes en demande d’emploi. Un budget annuel de 720 millions pour 89.000 demandeurs d’emploi inscrits, cela fait 8.000 euros par personne. C’est énorme. Pour un montant pareil, on doit constamment s’interroger sur les stratégies les plus efficaces. Il faut évaluer l’ensemble des mécanismes et donner plus à ceux qui ont le meilleur rapport coût-efficacité. Je compte mener ce travail.»

(Page 6) Pour le ministre de l’Emploi, Actiris «doit davantage être un partenaire des employeurs, pour mieux répondre à leurs attentes».
Un ministre de l’Emploi qui voit son budget réduit de 3,3 % et ne se plaint pas, c’est rare. « Il n’y a aucune réduction des dépenses réelles qui soutiennent les politiques de l’emploi […] Ce sont des corrections techniques, en fonction des montants réellement dépensés en 2019. »
«Il n’y a aucune réduction des dépenses réelles qui soutiennent les politiques de l’emploi, insiste le Schaerbeekois. Ce sont des corrections techniques, en fonction des montants réellement dépensés en 2019.»

[…] «Si on ne veut rien changer, il n’y a jamais de marges. L’objectif, c’est de continuer à rendre Actiris plus efficace et d’aider mieux les personnes en demande d’emploi. Un budget annuel de 720 millions pour 89.000 demandeurs d’emploi inscrits, cela fait 8.000 euros par personne. C’est énorme. Pour un montant pareil, on doit constamment s’interroger sur les stratégies les plus efficaces. Il faut évaluer l’ensemble des mécanismes et donner plus à ceux qui ont le meilleur rapport coût-efficacité. Je compte mener ce travail.»

[…] «Actiris doit être un meilleur partenaire des employeurs à Bruxelles. Chaque année, il y a des dizaines de milliers d’offres d’emploi.»

[…] «Actiris doit travailler avec les entreprises, pour recevoir ces offres d’emploi et aider les demandeurs
d’emploi à se former pour répondre à ces offres d’emploi. Aujourd’hui, ce n’est pas assez le cas. Plus on sera partenaire des employeurs, plus on augmentera le taux d’emploi bruxellois à Bruxelles.»

Lire cet article en ligne sur le site du Soir (abonnés)

MolenGeek et Proximus collaborent pour l’emploi numérique

Stefaan De Clerck, Bernard Clerfayt et Ibrahim Ouassari scèlent un accord pour l'emploi dans le numérique entre Proximus et l'incubateur Molengeek

Extrait de l'article publié par BX1

L’incubateur de start-ups et l’entreprise de télécommunications s’engagent pour améliorer l’emploi et stimuler l’esprit d’entreprise auprès des “jeunes talents formés à MolenGeek qui n’ont pas nécessairement un parcours scolaire typique“, s’est enthousiasmé Ibrahim Ouassari, co-fondateur de MolenGeek, lors d’une conférence de presse en commun avec le président du conseil d’administration de Proximus, Stefaan De Clerck, et le ministre bruxellois de l’Emploi, de la Formation professionnelle et de la Transition numérique, Bernard Clerfayt.

Lire + sur le site de BX1

Fonction publique locale à Bruxelles: une première mise à plat des chiffres et une perspective de négociations début 2020

Préparation des négociations pour la fonction publique locale à Bruxelles, Les Ministres Bernard Clerfayt et Alain Maron en conversation

Extrait d'un article paru sur RTL-INFO

Selon Bernard Clerfayt, interrogé à l'issue de la réunion, les deux délégations ont échangé leurs données chiffrées respectives. Ces chiffres seront complétés au cours du mois prochain. Une note sera ensuite rédigée et soumise à l'ensemble du gouvernement d'ici la fin de l'année. Un calendrier de négociation sera fixé à partir de la fin du mois de janvier pour hiérarchiser les demandes syndicales dans le cadre budgétaire régional, en mettant la priorité sur une revalorisation des statuts, lissée dans le temps. M. Clerfayt a rappelé qu'il jugeait les demandes syndicales "fondées et légitimes". Il voudrait favoriser la construction d'un cadre clair tendant à réduire les inégalités de traitement entre les communes bruxelloises.

Lire+ sur RTL-INFO

L’alimentation durable à la hausse

Article de La Libre "L'alimentation durable à la hausse"

Extraits de l'article paru dans La Libre de ce 7 novembre 2019

Bruxelles dispose d’un grand potentiel de développement d’agriculture urbaine. “La région contient plusieurs centaines d’hectares agricoles qu’il suffit d’utiliser , explique Bernard Clerfayt (Défi). Aujourd’hui, on peut aussi cultiver sur les toitures ou en aquaponie. Ce sont des options qu’on veut mettre en place à l’avenir.”

Création d’emplois

En investissant dans le maraîchage, la région pourrait créer au moins 1 400 emplois qui en généreraient d’autres, dans le domaine de la transformation et de la distribution alimentaires. Jusqu’à devenir totalement autonome ? Non, clarifie le ministre bruxellois de l’Emploi. “La ville sera toujours dépendante de la campagne, notamment pour la viande. Et nos bananes viendront toujours du Brésil ou du Congo. Mais pour le reste, Bruxelles pourrait produire ses propres fruits et légumes. Il y a en tout cas un vrai potentiel que nous devons exploiter. C’est meilleur pour la santé, pour l’environnement et ça crée des emplois locaux. C’est du win-win !”

"Il s’agit d’agents communaux. Ils ont donc les communes pour employeur" rappelle Bernard Clerfayt

Guichet fermé pour cause de grève

Extrait d'un article du Soir de ce 7 novembre

De son côté, Bernard Clerfayt, interpellé à plusieurs reprises au Parlement, insiste : « Il s’agit d’agents communaux. Ils ont donc les communes pour employeur. Celles qui le souhaitent et qui disposent des marges budgétaires suffisantes peuvent prendre des mesures pour revaloriser les barèmes de leurs employés. Ce sont donc les communes qu’il faut interpeller ! Même si je sais qu’elles aimeraient que la Région mette à leur disposition les moyens nécessaires. » Soit, selon les chiffres de Sven Gatz, 130 millions pour les 19 communes et CPAS.

Budget d'Actiris

Nouvelle situation budgétaire à prévoir pour Actiris

Dossier publié par BX1 ce 7 novembre

Habituellement, Actiris commence l’année avec un budget en hausse. Ce ne sera pas le cas cette année. Selon nos sources, le budget 2020 d’Actiris diminuerait de 38 millions d’euros, passant de 750 à moins de 720 millions d’euros. Le cabinet Clerfayt confirme la baisse, mais pas le chiffre précis.

[…] Le cabinet du ministre de l’Emploi et de la Formation, Bernard Clerfayt (DéFI), nous confirme une diminution du budget d’Actiris, mais pas le chiffre de 38 millions d’euros. La porte-parole du ministre ajoute « Bruxeo n’a qu’une vue partielle et incomplète du budget emploi qui est plus large que le seul budget d’Actiris. » Elle précise qu’il n’y a pas de craintes à avoir du côté des paiements des salaires ACS: « Ceux-ci seront payés et il n’y a pas de coupes prévues dans ce dispositif. » Une rencontre est prévue entre Bruxeo et le ministre le 13 novembre prochain.

[…] « Le gouvernement bruxellois a-t-il les moyens de ses ambitions ? », interroge Philippe Vandenabeele, secrétaire régional bruxellois de la CGSLB. Avant d’ajouter : « Si la réduction de budget se confirme, c’est aussi l’occasion de mener une réflexion sur les priorités d’Actiris dans le contexte économique et social d’aujourd’hui. »

Migration de wifi.brussels en novembre

Extraits de l'article de La Capitale : Migration de wifi.brussels en novembre

Extraits de l'article paru dans La Capitale du 24 octobre 2019

Wifi.brussels, le réseau wifi gratuit de la Région bruxelloise est né en 2016. […] La plate-forme qui héberge les comptes utilisateurs n’a pas été prévue pour un nombre aussi élevé d’usagers. Elle arrive à saturation et doit être upgradée. La migration était prévue le 26 septembre 2019. Mais, comme l’avait annoncé en septembre le ministre bruxellois en charge de la Transition numérique Bernard Clerfayt (DéFI), ce transfert a connu quelques retards. […] La migration se fera le 4 novembre 2019 à 10h.

Aucun couac lors des tests pour le transfert des allocations familiales

Article de l'Echo - Aucun couac lors des tests pour le transfert des allocations familiales

Extraits de l'article de l'Echo du 23 octobre 2019

Dernière entité du royaume à procéder à la défédéralisation effective de cette compétence, Bruxelles pourra-t-elle se targuer d'une reprise sans aucun couac de paiement ?

Réponse technique et rassurante du ministre bruxellois en charge des allocations familiales. "Des tests spécifiques sont effectués par la caisse publique avec le secteur bancaire. Un premier fichier test d'un train de paiement complet a été envoyé en juillet 2019 à la banque-référence et a permis les adaptations nécessaires aux protocoles techniques de cet organisme. Le flux complet des paiements est testé par la banque et les résultats pour l'exécution d'un train de paiements complet sont positifs", a notamment répondu Bernard Clerfayt (DéFI) qui précise qu'aucun problème n'est apparu à ce stade et que d'autres tests massifs de paiements sont prévus d'ici fin décembre par la caisse publique.

Article sur site de L'Écho

«À Bruxelles, 10% de la population n’a pas accès à internet»

L'accès à internet est un problème pour 10% des Bruxellois

Extrait de l'article paru dans L'Avenir ce 17 octobre 2019

10% environ de la population bruxelloise n’a pas accès à l’ordinateur et internet à la maison. Cette proportion était de 16% en 2010. Quels facteurs qui y mènent? […] Les EPN sont une des solutions. La Région leur prévoit un label de qualité. Un groupe de travail «inclusion numérique» a été mis sur pied. On va aussi lancer un appel à projets pour davantage d’EPN mobiles, car les personnes à mobilité réduite sont difficiles à toucher. Le nouveau plan d’action a été présenté au nouveau ministre de l’Inclusion numérique Clerfayt (DéFI), qui montre clairement un intérêt. Mais nous n’en sommes encore qu’aux prémisses de la politique d’inclusion.

"Les Bruxellois doivent récupérer les emplois de la capitale"

Bernard Clerfayt, ministre de l'emploi : "Les Bruxellois doivent récupérer les emplois de la capitale"

"Il faut que les Bruxellois récupèrent les emplois à Bruxelles. En Région bruxelloise, la fraction des emplois occupés par des Bruxellois dépasse à peine les 50 %. Il y a 80 000 chômeurs, 700 000 emplois, mais 51 % sont occupés par des Bruxellois et 49 % par des navetteurs. Il ne faut donc pas créer plus d’emplois à Bruxelles, mais améliorer les compétences professionnelles des chercheurs d’emploi."

À Bruxelles, 40 % des chercheurs d’emploi n’ont pas de diplôme secondaire et beaucoup viennent de l’étranger où ils ont fait des formations qui n’ont pas d’équivalence ici. Ils ont donc du mal à s’insérer sur le marché de l’emploi. Il faut mettre en œuvre ce qui a été mis en place par Didier Gosuin : la validation des compétences."

J’aimerais poursuivre avec la même efficacité les résultats atteints par Didier Gosuin. Il a réussi à faire baisser le chômage de 21 % à 16 %. S’il pouvait descendre en dessous de 10 %, ça serait exceptionnel.

Lire cet article sur le site de La Libre