Taxe communale sur les caisses automatiques

Extrait de presse, La Dernière Heure : "La taxe sur les caisses automatiques est suspendue"

Extrait de l'article publié par la Dernière Heure

Dans un arrêté signé le 19 août dernier, le gouvernement bruxellois suspend le règlement-taxe imposé par la commune de Molenbeek-Saint-Jean sur les caisses automatiques. Instaurée fin juin, cette taxe réclame 5 600 euros par dispositif de self-scanning. […]

La tutelle régionale – et son ministre de tutelle Bernard Clerfayt (Défi) – […] l’administration régionale des pouvoirs locaux ne partage pas le constat communal que l’installation de caisses automatiques “participerait à la déshumanisation locale dans le secteur de l’emploi”. Simplement parce que les clients “conservent le choix de se diriger vers les caisses traditionnelles s’ils désirent avoir un contact humain” […] et que “les caisses automatiques font l’objet d’un contrôle de la part d’un·e caissier·ère et que par conséquent, les interactions entre ceux-ci sont fréquentes”.

[…] “Les entreprises qui automatisent le plus sont également celles qui engagent le plus, en règle générale”, argue l’administration régionale, citant “certains économistes” . Avant de reprendre les statistiques de Comeos, constatant cet été qu’au cours des cinq dernières années, “le nombre d’employés dans les supermarchés a augmenté de 6,6 %”.

[…] “les motifs invoqués par la commune de Molenbeek-Saint-Jean pour justifier l’adoption de ce règlement-taxe sont inexacts et qu’ils ne sont, de ce fait, pas susceptibles de justifier effectivement l’adoption par la commune de son règlement-taxe sur les caisses automatiques”.

[…] “Une telle taxe pourrait en réalité induire des effets indirects contre-productifs sur le développement de la Région bruxelloise” , constate encore l’arrêté du gouvernement bruxellois. Cette taxe est donc jugée “inconciliable avec la création d’un environnement économique susceptible de relancer la consommation et de maintenir la compétitivité de la Région bruxelloise. ” […] Elle “contrevient aux politiques régionales menées en matière d’harmonisation fiscale, de relance économique et de développement numérique. Et blesse par conséquent l’intérêt général et régional”.

Agréation et contrôle des établissements hébergeant des animaux

89 contrôles en 3 ans en animaleries

Extraits de l'article publié par La Capitale

Ces inspections et revisites ont été menées dans les établissements agréés, a précisé récemment le ministre en charge du bien-être animal Bernard Clerfayt (DéFI) […]

« 89 inspections et revisites ont été réalisées dans les établissements agréés sur la période 2019-2022 », a répondu Bernard Clerfayt en réponse à l’élue ixelloise, qui l’interrogeait sur le nombre de contrôles effectués pour vérifier le respect de ces obligations.

Le ministre en charge du bien-être animal a également précisé que « vu le nombre élevé de contrôles réalisés et la configuration de la base de données de Bruxelles Environnement, il n’est pas possible de fournir des chiffres précis sur le nombre d’animaleries qui n’était pas en règle lors de ces contrôles » Tout en ajoutant. « Cependant, l’agrément (et son renouvellement) n’est octroyé que si l’établissement s’est conformé à l’obligation relative au système d’alarme incendie. »

[…]

Formation et métiers en forte demande

Extrait de presse, La Capitale : "Plus de 2.000 à se former pour un métier en forte demande"

Extraits de l'article publié par La Capitale

En 2021, 2.086 Bruxellois ont suivi une formation à temps plein pour un métier en forte demande.

[…] « Les stéréotypes liés au genre constituent une difficulté importante dans la problématique des métiers en pénurie. Trop souvent, nous pensons que certains secteurs sont réservés aux hommes ou aux femmes. C’est archi-faux ! Un talent est un talent peu importe son sexe. Il faut absolument travailler sur l’image des métiers », insiste le ministre Bernard Clerfayt (DéFI).

[…] Enfin, 88 % d’entre eux sont inscrits chez Actiris depuis minimum 1 an. « Pratiquement 9 Bruxellois sur 10 qui choisissent une formation pour un métier en pénurie sont des chômeurs de longue durée. C’est un signal encourageant et une preuve de la motivation de tous ces Bruxellois pour intégrer le marché de l’emploi. L’obligation de formation pour les chercheurs d’emploi de longue durée viendra renforcer leur insertion socioprofessionnelle. Plus que jamais, il faut investir dans les compétences des Bruxellois », conclut le ministre amarante.

Subsides aux associations protégeant les animaux

Extrait de presse, La Capitale : "Les subsides en Wallonie et à Bruxelles"

Extrait de l'article publié par La Capitale

[…] À Bruxelles, la compétence est exercée par Bernard Clerfayt (DéFI). « La situation financière des ASBL qui soumettent un dossier est systématiquement examinée et il est déjà arrivé qu’une subvention soit réduite au regard de ses finances, voire rejetée compte tenu de sa solvabilité très précaire », nous dit sa porte-parole.
Les refuges, par exemple, vivent surtout des dons. Certains ont des moyens financiers plus importants. Depuis deux ans, M. Clerfayt met à leur disposition 7.000 € maximum pour la prise en charge des animaux. « Certains refuges ne demandent rien et préfèrent laisser ces montants à d’autres ASBL. Gaia, par exemple, a des moyens financiers si importants qu’elle ne sollicite jamais de subvention. »
Sur le site openbudget.brussels, on trouve tous ces subsides. […]

Recyclage du matériel informatique

Extrait de presse, La Capitale : "Le gouvernement bruxellois a redistribué 1.800 ordianteurs à des jeunes et seniors

Extrait de l'article paru dans La Capitale

Plus de 4.000 pièces informatiques – dont 1.800 ordinateurs – déclassées au sein des administrations régionales ont été reconditionnées afin de profiter aux élèves et résidents de maison de repos bruxelloises.

[…] Combler le fossé de la fracture numérique constitue en effet un enjeu important dans la capitale, alors que 11 %des Bruxellois et Bruxelloises n’ont jamais utilisé internet, selon des chiffres avancés par Bernard Clerfayt en septembre dernier.

[…] « Nous vivons dans un monde hyperconnecté où la fracture numérique ne fait que s’intensifier », acquiesce le ministre bruxellois. « Il faut élargir l’accès aux technologies numériques et permettre à tout un chacun de maintenir un lien social, d’effectuer des tâches administratives et de s’intégrer au mieux dans notre société », conclut-il dans un communiqué.

Pour répondre à la demande d'infrastructures sportives

43 millions d'euros pour augmenter le nombre d'infrastructures sportives

Extraits de l'article publié par La Capitale

Le gouvernement bruxellois a marqué son accord sur le lancement d’un appel à projets d’un montant de 43 millions sur 3 ans à destination des 19 communes.

[…] Face à la pression démographique, les infrastructures ne sont pas assez nombreuses pour répondre aux demandes et les clubs sportifs affichent souvent complet avant l’entame de la saison. « Pourtant, véritable vecteur de sociabilisation, de fédéralisation, d’éducation et de développement personnel, le sport participe à une bonne santé générale, stimule la confiance en soi et inculque des valeurs essentielles au vivre-ensemble. La pratique d’un sport doit devenir un droit », a souligné mardi le ministre Bernard Clerfayt, (DéFI), en charge des infrastructures sportives communales.

Campagne pour la responsabilisation lors de l'adoption d'animaux

Extrait de presse, La Capitale : "L'union Saint-Gilloise et la Région associées pour améliorer le bien-être animal".

Extraits de l'article publié dans La Capitale

Le club de football de l’Union Saint-Gilloise s’est associé à la Région-capitale pour sensibiliser tous les Bruxellois aux responsabilités endossées quand on adopte (ou achète) un animal de compagnie.

Selon le ministre bruxellois en charge du Bien-être animal, Bernard Clerfayt (DéFI), 2.822 chats et 628 chiens,
ainsi que 89 lapins et 20 reptiles ont été abandonnés ou trouvés sur la voie publique en Région bruxelloise, l’an
dernier. Les départs en vacances génèrent chaque année un pic d’abandons.

Limiter l'indexation des loyers : "une mesure populiste qui fait du bien à court terme, du mal à long terme"

Extrait de l'article publié par La Libre : "La limitation de l'indexation des loyers à Bruxelles, voulue par le PS, est enterrée"

Extraits de l'article publié par La Libre

[…] La proposition a été déposée ce jeudi sur la table du gouvernement. Au cours de cette réunion qui a duré plus de six heures, le PS s’est à nouveau heurté à Bernard Clerfayt (Défi), ministre de l’Emploi, et à Sven Gatz (Open VLD), ministre bruxellois du Budget.

[…] Bernard Clerfayt abonde. “Il n’y a pas de raison de prendre des mesures générales. C’est une mesure populiste qui fait du bien à court terme, du tort à long terme. Toutes les mesures de blocage ou de réduction de l’indexation découragent la construction et la rénovation. Or, il faut conserver à Bruxelles les investisseurs pour le plan Renolution.”

[…] Bernard Clerfayt a tenté une contre-proposition censée cibler les ménages les plus précaires, en liste d’attente pour un logement social. Le Schaerbeekois estime en effet que bloquer le loyer d’un “fonctionnaire européen” ne se justifie pas.

[…] Avec ce refus, le blocage de l’indexation des loyers semble bel et bien enterré. “C’est mort”, glisse une source socialiste. “ Il faut se concentrer sur les mesures plus ciblées, telles que l’allocation loyer ”, souligne Bernard Clerfayt.

[…] Le Schaerbeekois a rappelé que “ nous avons dans ce pays une augmentation automatique des revenus et des allocations sociales ”.

Cimetières multiconfessionnels

Extrait de presse, La Capitale : "Le cimetière d'Evere arrive à saturation"

Extrait de l'article paru dans La Capitale

Avec la crise Covid, le nombre d’enterrements de personnes musulmanes au cimetière multiconfessionnel
d’Evere a triplé en un an.

[…] « Dans un environnement urbain comme le nôtre, il est normal que les limites soient un jour atteintes. Je suis convaincu que l’intercommunale a pris en compte le nombre d’enterrements des personnes de confession musulmane prévus dans le projet initial. Nous ne pouvions malheureusement pas prévoir la crise sanitaire ni l’augmentation considérable du nombre d’enterrements de confession musulmane qu’elle entraînerait sur notre sol. Ne croyez pas que je sois insensible à cette problématique, mais je dois composer dans le cadre qui est le mien et il est vrai que des solutions doivent être trouvées afin de préserver la dignité et les dernières volontés de chaque défunt, dans le respect de leurs convictions religieuses », réagit Bernard Clerfayt (DéFI), ministre en charge des Pouvoirs locaux.

[…] « La gestion du cimetière multiconfessionnel a été confiée à l’intercommunale d’inhumation dont les statuts stipulent clairement qu’elle peut acquérir et gérer plusieurs terrains. Dans un sens plus large, elle peut également se livrer à toutes les activités et accomplir toutes les opérations mobilières, immobilières et financières, commerciales ou civiles qui se rattachent directement ou indirectement à son objet social. La Cellule Funérailles et Sépultures créée fin mars, dont l’une des missions principales réside dans l’aide aux communes pour leur gestion des cimetières (et dont le recrutement de ses agents ne saurait tarder), pourra collaborer avec l’intercommunale en vue de trouver des solutions en la matière. Il s’agira bien d’un travail fait en concertation avec les communes afin d’optimiser la gestion des cimetières en région bruxelloise, ce n’est en aucun cas, la reprise, par la région des compétences communales en la matière », ajoute le ministre

Vote du décumul intégral par le parlement bruxellois

Extrait de presse, La Capitale : "Les députés bruxellois ont approuvé le décumul intégral"

Extrait de l'article publié par La Capitale

En 2024, le décumul intégral, la réduction du nombre d’échevins et revalorisation du statut des conseillers communaux seront
d’application.

« Le monde évolue et l’attente des citoyens également. Les gens souhaitent que l’on s’engage pleinement pour le mandat et non plus pour les mandats. Penser l’inverse, c’est nier l’évolution de la gestion de la chose publique. Je me réjouis que nous puissions avancer sur ces aspects importants de la bonne gouvernance. Bruxelles est la première Région du pays à aller aussi loin et aussi fort pour améliorer la gouvernance locale », conclut Bernard Clerfayt.