Fonction publique locale à Bruxelles: une première mise à plat des chiffres et une perspective de négociations début 2020

Extrait d'un article paru sur RTL-INFO

Selon Bernard Clerfayt, interrogé à l'issue de la réunion, les deux délégations ont échangé leurs données chiffrées respectives. Ces chiffres seront complétés au cours du mois prochain. Une note sera ensuite rédigée et soumise à l'ensemble du gouvernement d'ici la fin de l'année. Un calendrier de négociation sera fixé à partir de la fin du mois de janvier pour hiérarchiser les demandes syndicales dans le cadre budgétaire régional, en mettant la priorité sur une revalorisation des statuts, lissée dans le temps. M.

"Il s’agit d’agents communaux. Ils ont donc les communes pour employeur" rappelle Bernard Clerfayt

Extrait d'un article du Soir de ce 7 novembre

De son côté, Bernard Clerfayt, interpellé à plusieurs reprises au Parlement, insiste : « Il s’agit d’agents communaux. Ils ont donc les communes pour employeur. Celles qui le souhaitent et qui disposent des marges budgétaires suffisantes peuvent prendre des mesures pour revaloriser les barèmes de leurs employés. Ce sont donc les communes qu’il faut interpeller ! Même si je sais qu’elles aimeraient que la Région mette à leur disposition les moyens nécessaires.

EasyBrussels : simplifier, faciliter et inclure

Nous sommes 80% de Bruxellois à utiliser les outils numériques, ne fût-ce qu’à travers notre smartphone. L’accès aux services publics via les guichets numériques réduit le temps d’interface pour le citoyen connecté si les données sont centralisées et l’ergonomie étudiée.

Pour ceux d’entre nous qui éprouvent plus de difficultés, il faut des solutions tout en leur permettant de bénéficier d’apprentissages, pour une transition numérique inclusive.

Ministre en charge des pouvoirs locaux : communes, intercommunales, etc.

Les 19 communes sont les pouvoirs locaux les plus connus proches des citoyens. Mais plus de 200 institutions ou organismes bruxellois sont concernés en tant que pouvoirs locaux par la politique et la gestion régionale.

Pourquoi une politique des pouvoirs locaux ?

Tous les Bruxellois doivent avoir les mêmes droits et bénéficier des mêmes services quelle que soit leur Commune. C’est pourquoi la Région organise, contrôle, finance et conseille les pouvoirs locaux agissant sur son territoire. Le gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale exerce ce pouvoir à travers son administration Bruxelles Pouvoirs Locaux (BPL).

En tant que Ministre en charge des pouvoirs locaux pour cette nouvelle législature 2019-24, Bernard Clerfayt donne priorité à la clarification et à la simplification des réglementations organisant les pouvoirs locaux afin de permettre un maximum de transparence et d’équité dans le traitement des dossiers.

Un cadre clair et défini est le meilleur garant d’une politique juste. Voici les principales missions :

  1. Organiser juridiquement les pouvoirs locaux et les affaires intérieures
  2. Contrôler la légalité et la conformité à l’intérêt général des décisions des pouvoirs locaux
  3. Financer les pouvoirs locaux
  4. Conseiller les pouvoirs locaux, le Gouvernement ou d’autres interlocuteurs par le traitement et la diffusion des connaissances
  5. Impulser la mise en œuvre de certaines politiques régionales dans les communes
  6. Prendre des mesures d’exécution en matière d’affaires intérieures
  7. Organiser les élections communales
  8. L’indemnisation des dommages causés par des calamités publiques